~ Historic Mansion Hotel near Poznan, Poland ~

“ A warm welcome awaits guests in this refurbished mansion hotel near Poznan, Poland ”

Historic Hotel in Brodnica, Poznan, Poland

~ One of our "Chateaux & Hotels de Charme" ~
Click here to enjoy / discover our entire portfolio

second logo for Poznan hotel
Brodnica Mansion Hotel
Palac Brodnica, 37
63-112 Brodnica
Poland
Email: BrodnicaILA@ila-chateau.com

Poznan hotel location map 35km South of Poznan (Approx. 40 minutes drive
           via Mosina - Airport pick-up on request)
Gdansk (Dantzig) 300 km - Krakow (Cracovie) 400 km
Warszawa (Varsovie) 300 km - Wroclaw (Breslau) 175 km
Berlin 300 km - Brussels 1100 km - Paris 1420 km
(both via Berlin - Frankfurt a.d.Oder - Swiecko/Polish border)
Wien (Vienna) : 750 km (via Bratislava-Cadca-Cieszin/Polish border)

Owner: Jerzy Mankowski
Number of rooms: 10
Rates: from US$ 80
Restaurant: Table d'Hotes (upon request-advance booking essential)
Ballroom (over 100 - Dinner seats 80)
Meeting room (45 seated)
Large entrance hall (70 sq meters) enhanced with valuable and antique
souvenirs from West Africa, where the owner lived for 22 years.
Dutch style dining room (56 sq meters) - Library
Business centre and Hunters' room with bar located on the first floor
Ideal setting for Conferences and/or weddings
Large landscaped park (6 ha) planted with beautiful old trees
Smooth Jazz in the antique, newly equipped cellar and
classical lawn concerts in the park
Open all year round

Picture of Polish Plumber
~ Bienvenue chez le plombier Polonais...The real "French Lover" ! ~

Brodnica Mansion Hotel in winter, near Poznan, Poland

Hotel English text Palac Brodnica is Jerzy (George) Mankowski's private home. He lives there and receives you more as a friendly "paying guest", with the great desire to give you an idea of the long and dramatic history of his native country. Picture of hotel stairway George, who speaks English, French and Polish fluently, is the perfect host for those whose roots are in Poland or those who just want to learn and better understand.

The house, not unlike a Newport "cottage", was built around 1890 by his great grandparents Waclaw Mankowski and his wife Antonina Chlapowska, granddaughter of General Dezydery Chlapowski - Napoleon's "aide de camp" and Baron of the French Empire. George's parents, Kazimierz Mankowski and Zofia Potocka, granddaughter of Anna Dzialynska from Kornik, were the last owners of Brodnica, before its expropriation by the Communists in 1947.

George was a young boy when he escaped from the country with his mother, taking just what they could carry. They ended up in Belgium, where he grew up and went into business.

In 1993 he returned to the land of his birth as the representative of an important Belgium company and with the plan to buy back his former family's home. In the spring of 1999 he finally recovered the place (against payment !) under the Polish "reprivatization" programs and started the renovation. The house has now returned to its pre-World War II grandeur ..... with up-to-date facilities and a modern bathroom in each bedroom.

The local area is brimming with castles and palaces like Rogalin, which boasts one of the largest collections of Polish paintings, or the castle of Kornik which is a showpiece of Polish tradition and culture.

Poles are very welcoming people. They have a deep sense of hospitality and a passionate interest in arts and music. Brodnica is a perfect base (with George as a guide) from which to explore Poznan, one of the oldest cities of Poland with fabulous churches and cathedrals (Ostrow Tumski was founded in 968). Some exciting medieval cities include Krakow of course, but also Gdansk and Torun where Nicolaus Copernicus completed most of his work.

In Poland, with George Mankowski, you'll have fun and will be fortunate to be able to watch the renewal of this major European country.


St. Stanislaw Church
Baroque Parish Church (St.Stanislaw Church), a
former Jesuits temple, consecrated in 1705.
One of the most precious historic monuments of Poznan.


LA POLOGNE QUI BOUILLONNE

Hotel text in French Elle est certes un peu brouillonne voire tatillonne, mais après quelques deux siècles de diverses dominations étrangères il serait pour le moins étonnant que cette grande nation ne tâtonne pas Photo of Hotel Salon encore un certain temps.

Plusieurs fois ruinée humainement comme économiquement, elle ne le sera pourtant jamais moralement. La Pologne martyrisée, la Pologne dépecée, la Pologne pillée, son nom même de " POLOGNE " rayé de la carte de l'Europe (1795), mais, toujours, la Pologne ressuscitée.

Dors, ô ma Pologne, dors en paix, dans ce qu'ils appellent ta tombe : moi, je sais que c'est ton berceau " (Félicité Lamennais).

Et c'est bien le temps de la renaissance dans lequel les Polonais sont passés maîtres. On ne peut en effet qu'admirer leur " révolution " actuelle si l'on prend conscience et surtout connaissance de leur sort après, entre autres, la terreur Hitlérienne et les 40 très dures années de mainmise et d'oppression Stalinienne. Il faut quand même bien savoir que les " experts " du Parti communiste menèrent la Pologne au bord de la famine, en dépit de la fertilité des terres et de la longue tradition agraire des plaines de Mazovie et de Grande-Pologne. Il faut aussi se souvenir que Nikita Khrouchtchev, alors premier secrétaire du Parti, imposa la nationalité soviétique à tous les Polonais et qu'il mit en oeuvre le "goulag". Quant au sinistre massacre de Katyn (1940) que Staline tenta longtemps d'imputer au nazis, il fallut attendre 1990 pour que l'URSS admette enfin ses crimes et s'en excuse par la voix de Mikhail Gorbachev.

Alors, là aussi, en matière de " Plus jamais ça !", les Polonais qui ont toujours " connu ça " savent mieux que quiconque .... qu'on le dit, qu'on l'écrit et qu'on l'oublie.

C'est pour ça qu'il y a dans ce pays ces nombreux mémorials de la honte comme Treblinka ou le bouleversant Auschwitz (Oswiecim) mais aussi plus de 600 musées regorgeant d'oeuvres d'art inestimables pour une grande partie volée ou confisquée aux martyrs Polonais disparus à jamais.

Etre Polonais, c'est être catholique !
Vous trouverez donc ici une multitude d'églises, miraculeusement préservées, toutes plus somptueuses les unes que les autres car la Pologne a toujours revendiqué son statut de dernier bastion de Photo of Antonina Chlapowska - Jerzy's great grandmother l'église catholique contre les orthodoxes et les musulmans. Le fastueux monastère du 17ème siècle de Kalwaria pourrait en être le symbole comme d'ailleurs Wadowice où naquit et fut élevé le Pape Jean-Paul II (Karol Wojtyla), ancien Archevêque de Cracovie et premier non italien depuis Adrien V à parvenir à la papauté en 1978.

Alors, si pour certains, la Pologne restait encore ce "grand nulle part" selon Alfred Jarry (mort en 1907-créateur d'UBU), un passage par Brodnica, chez Jerzy "George" Mankowski, devrait lever un coin du voile sur ce pays qui a vu naître tant d'artistes. Quelques-uns au hasard .... Kantor ou Mrozek pour le théâtre, Polanski, Wajda, Kieslowski ou Zulanski pour le cinéma, Wyspianski pour la peinture mais encore Witkiewicz (dit Witkacy) un 'touche-à-tout' d'exception, comme un certain petit génie nommé Chopin .... Si vous êtes curieux de tout, d'un présent bouillonnant comme d'un lourd passé proche ou lointain, alors Jerzy " George " Mankowski sera pour vous d'une aide inestimable car, outre sa gentillesse et le fait de parler couramment Français, Anglais ou Polonais, il est aussi un hôte érudit parfait.

Brodnica est très proche de Poznan, l'une des villes Polonaises les plus les plus attrayantes et capitale régionale de la " Grande-Pologne " (Wielkopolska). Le " château " se situe dans un agréable domaine de 6 ha planté d'arbres centenaires aux essences rares les plus diverses. Il date de 1890 et fut construit par les arrière-grands-parents de " George ", Waclaw Mankowski et Antoinette Chlapowska la petite-fille du Général Dezydery Chlapowski , officier d'ordonnance de Napoléon et Baron de l'Empire français.

Quant à ses parents ils furent expropriés par les communistes en 1948 et dépouillés de tous leurs biens. Jerzy, alors jeune enfant, et sa mère, Sophie Potocka, réussirent à s'enfuir en ne prenant que ce qu'ils pouvaient porter. Ils trouvèrent refuge en Belgique où " George " grandit et fit toutes ses études. Il intégra plus tard un grand groupe industriel international qui lui permit de beaucoup voyager mais surtout de retourner dans son pays natal vers 1993 alors que rien n'y était plus interdit. Au Printemps 1999 il put enfin " racheter " à l'Etat le bien de ses ancêtres et commencer d'importants travaux de restauration mais surtout de modernisation (chauffage central-belles salles de bains modernes). Son but était non seulement d'y retourner vivre mais aussi d'y recevoir des " hôtes payants " dans la plus pure tradition Polonaise.

Vous serez donc reçus dans la maison de Jerzy Mankowski et non dans un hôtel. Vous y serez à l'aise car le maître des lieux sait parfaitement recevoir et créer une atmosphère très conviviale, même autour de la grande table toute simple de sa cuisine. Lech Walesa s'y est attablé plus d'une fois et de nombreux hommes politiques ou importants chefs d'entreprise internationales y ont tenu conférences et séminaires discrets.

Vraiment l'on sent ici, à Brodnica, monter en soi la Pologne de demain.

(Conduire ne pose aucun problème. Les Polonais sont très respectueux du code de la route, prudents et corrects. Seule la signalisation sur route secondaire peut poser certaines difficultés pour le moment)
(Ouvrage à lire : Le Grand Guide de la Pologne chez Gallimard)

St.Catherine's church
St.Catherine's church (1867-74). Transept and slender tower added in 1890
(The entrance to the Brodnica Mansion is just on the right hand side)
 

The Good Old Days at Brodnica in the 1900's
Photo of staff in the hotel entrance Family photo Notice of wedding in newspaper On horseback in front of the hotel Music is very important in Poland
click on images to enlarge

[Return to ILA Home]